AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Autant en emporte le vent (1939)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Votre avis ?
Excellent
50%
 50% [ 1 ]
Bon
50%
 50% [ 1 ]
Moyen
0%
 0% [ 0 ]
Mauvais
0%
 0% [ 0 ]
Total des votes : 2
 

AuteurMessage
Holly Goli
Admin
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 3129
Age : 27
Localisation : Devant chez Tiffany's à boire un thé
Date d'inscription : 04/07/2010

MessageSujet: Autant en emporte le vent (1939)   Mar 17 Aoû - 4:35



Géorgie, 1861. Scarlett O'Hara (Vivien Leigh) est une jeune fille de la haute société sudiste dont la famille possède une grande plantation de coton appelée Tara. Courtisée par tous les bons partis du pays, Scarlett O'Hara n'a d'yeux que pour Ashley Wilkes (Leslie Howard). Mais celui-ci est promis à sa cousine, la vertueuse Melanie Hamilton (Olivia de Havilland). Scarlett cherche à tout prix à le séduire mais à la réception des Douze Chênes c'est du cynique et controversé Rhett Butler (Clark Gable) qu'elle retient l'attention. Pendant ce temps, la guerre de Sécession éclate, Ashley avance son mariage avec Mélanie, et Scarlett pour le rendre jaloux, épouse Charles Hamilton, le frère de Mélanie...
Trois grandes héroïnes ont bercé mon enfance : Angélique Sancé de Monteloup, Meghann Cleary et Scarlett O'Hara. Cette dernière paraît au départ comme une véritable enfant gâtée qu'on aurait envie d'étriper sur place ou bien de gifler pour calmer ses colères. Cependant au fur et à mesure du livre ( et du film ), on découvre tout de même qu'elle n'est pas aussi capricieuse qu'elle le prétend. En effet, on découvre alors une jeune femme très attachée à son domaine, Tara et qui a dix-sept ans, subit son premier chagrin d'amour avec Ashley Wilkes. Et c'est cet amour qui est le fils conducteur de l'histoire car pendant des années, elle va se marier trois fois, avoir trois enfants et finalement se rendre compte qu'elle voulait et non aimait Ashley simplement parce qu'il était inaccessible. Après, j'aime le fond historique de la Guerre de Sécession ( Civil War en anglais ) car c'est une période cruciale selon moi pendant laquelle les Noirs gagnent en reconnaissance en tant qu'homme égal à un Blanc. Et on le voit avec Scarlett et ses employés dans sa plantation.
Par la suite, les valeurs que Margaret Mitchell, l'auteur du livre, a transmis comme l'égalité entre deux communautés sont aussi visibles dans les récompenses reçues notamment aux Oscars avec 10 nominations dont l'Oscar de la Meilleur actrice pour Viven Leigh et surtout l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour Hattie McDaniel ( Mama dans le film ) devant ainsi la première actrice noire ( et acteur ) a recevoir cette récompense. Un beau message de fraternité à cet époque.
En résumé une fresque magnifique à voir et aussi à revoir ayant un très beau message de fraternité et d'égalité.

_________________


27 février 2011 ... Jeff Bridges : "And the Oscar goes to ... Natalie Portman Black Swan !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollygolightlyschronicles.com/
Lizlide
Admin
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1918
Age : 22
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   Dim 10 Oct - 7:34

Je n'ai vue que la première partie, mais celle-ci suffit pour dire que ce film me plait, que la seconde ne va pas tarder à être visionner !
Noémie, j'ai lu ta critique et j'aime énormèment ton point de vue sur ce film Wink. On pourrait croire que Scarlett est une égoïste pur, (elle l'est je pense) mais elle sait tenir des promesses, par amour ... et cela va justement la rendre plus douce et moins "capricieuse", c'est à mon avis son caractère difficile qui va la sauver à mainte reprise. J'aime beaucoup le sujet de la guerre de Sécession, la manière en tout cas dont il est présenté. La pauvre Scarlett aura eu une vie très difficile...
On retrouve un gout pour l'égalité, ... des esclaves ... C'est intéressant.
J'aimerais juste parler des plans avant de clore cette petite critique, la plupart des plans de ce film sont originaux, et surtout magnifique (des personnages sombre sur un fond coloré, orangé pour le feu ...). C'est le meilleure point à mon avis (le mien) que je n'oublierais jamais.


Dernière édition par AdelineA2 le Dim 10 Oct - 9:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sens-critique.skyrock.com/
tenia
Guerrier Mohican
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 759
Age : 30
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   Dim 10 Oct - 8:25

Magnifiques, originaux, je n'irais peut-être pas jusque là.
En 39, Hawks, Ford, Keaton et surtout le cinéma expressionniste allemand avec Lang et Murnau (et puis Lubitsch dans un autre registre) étaient déjà passés par là.

Ce qui est par contre incroyable, c'est de voir la qualité plastique de l'ensemble quand on sait le bordel qu'a été la production, avec le re tournage de la moitié des scènes tournées par Cukor, notamment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cine-tv.skyblog.com
Holly Goli
Admin
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 3129
Age : 27
Localisation : Devant chez Tiffany's à boire un thé
Date d'inscription : 04/07/2010

MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   Dim 10 Oct - 8:34

AdelineA2 a écrit:

Noémie, j'ai lu ta critique et j'aime énormèment ton point de vu sur ce film Wink.

Merci Adeline, c'est très gentil de ta part.

AdelineA2 a écrit:
On pourrait croire que Scarlett est une égoïste pur, (elle l'est je pense) mais elle sait tenir des promesses, par amour ... et cela va justement la rendre plus douce et moins "capricieuse", c'est à mon avis son caractère difficile qui va la sauver à mainte reprise.

Effectivement elle sait tenir ses promesses. C'est ça d'ailleurs qui m'a permis de mieux l'apprécier au cours du film. Par contre, j'aime vraiment mais alors vraiment beaucoup la fin de la deuxième partie qui va lui faire prendre conscience de certaines choses.

AdelineA2 a écrit:
J'aime beaucoup le sujet de la guerre de Sécession, la manière en tout cas dont il est présenté. La pauvre Scarlett aura eu une vie très difficile...
On retrouve un gout pour l'égalité, ... des esclaves ... C'est intéressant.

Oui c'est un très bon sujet qui est très bien abordé et développé dans le film. D'ailleurs pour la petite histoire, le film est sorti juste avant la W.W.II ( 1939-1945 ) et les gens se sont passionnés pour cette histoire malgré le fait qu'il soit sorti à une période bientôt très difficile. J'aime vraiment le personnage de Mama ( l'actrice a eu l'oscar pour ce rôle et est ainsi rentrée dans l'histoire ) et elle représente un grand pas dans le futur à venir à cette époque.

AdelineA2 a écrit:
J'aimerais juste parler des plans avant de clore cette petite critique, la plupart des plans de ce film sont originaux, et surtout magnifique (des personnages sombre sur un fond coloré, orangé pour le feu ...). C'est le meilleure point à mon avis (le mien) que je n'oublierais jamais.

Oh oui les plans sont superbes ! D'ailleurs l'affiche du film était faite au crayon, peinture et tout le toutim. Rappelant ainsi les paysages vus dans le film. Cette affiche m'a vraiment marquée à l'époque et même encore maintenant.

En conclusion
: J'aime vraiment beaucoup ton avis Adeline. Tu as vraiment un oeil très critique. Bravo !

_________________


27 février 2011 ... Jeff Bridges : "And the Oscar goes to ... Natalie Portman Black Swan !"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hollygolightlyschronicles.com/
Lizlide
Admin
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1918
Age : 22
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   Dim 10 Oct - 9:56

Holly-Golightly a écrit:

AdelineA2 a écrit:
On pourrait croire que Scarlett est une égoïste pur, (elle l'est je pense) mais elle sait tenir des promesses, par amour ... et cela va justement la rendre plus douce et moins "capricieuse", c'est à mon avis son caractère difficile qui va la sauver à mainte reprise.

Effectivement elle sait tenir ses promesses. C'est ça d'ailleurs qui m'a permis de mieux l'apprécier au cours du film. Par contre, j'aime vraiment mais alors vraiment beaucoup la fin de la deuxième partie qui va lui faire prendre conscience de certaines choses.
Il me tarde alors de voir la suite. Même s'il est prévisible qu'une remise en question par Scarlett va s'y retrouver. De même que les prochains mariages ... Non non, ce n'est pas par ta critique que je l'ai appris, ma meilleure amie qui n'a pas réussi à tenir sa langue. Mais tout cela est comme je l'ai dit "Prévisible". Rien qu'à voir le nombre d'homme qui lui font la cour, et tout cela rien que pour son caractère "vivifiant".

Holly-Golightly a écrit:
AdelineA2 a écrit:
J'aime beaucoup le sujet de la guerre de Sécession, la manière en tout cas dont il est présenté. La pauvre Scarlett aura eu une vie très difficile...
On retrouve un gout pour l'égalité, ... des esclaves ... C'est intéressant.

Oui c'est un très bon sujet qui est très bien abordé et développé dans le film. D'ailleurs pour la petite histoire, le film est sorti juste avant la W.W.II ( 1939-1945 ) et les gens se sont passionnés pour cette histoire malgré le fait qu'il soit sorti à une période bientôt très difficile. J'aime vraiment le personnage de Mama ( l'actrice a eu l'oscar pour ce rôle et est ainsi rentrée dans l'histoire ) et elle représente un grand pas dans le futur à venir à cette époque.

Oui d'ailleurs, concernant Mama tu m'as appris quelques choses, merci beaucoup ! Je pense que ce film a aussi était un message ... C'est sans doute une des raisons pour lesquelles on en parle en cours d'histoire et de français.

Holly-Golightly a écrit:
AdelineA2 a écrit:
J'aimerais juste parler des plans avant de clore cette petite critique, la plupart des plans de ce film sont originaux, et surtout magnifique (des personnages sombre sur un fond coloré, orangé pour le feu ...). C'est le meilleure point à mon avis (le mien) que je n'oublierais jamais.

Oh oui les plans sont superbes ! D'ailleurs l'affiche du film était faite au crayon, peinture et tout le toutim. Rappelant ainsi les paysages vus dans le film. Cette affiche m'a vraiment marquée à l'époque et même encore maintenant.

Tenia, ce sont les deux adjectifs qui me sont venus sur le coup parce que je le pensais vraiment. Mais si tu préfères je peux dire beau et peu banal mais ça ne changera pas grand chose. Merci en tout cas de me remettre sur la voie, je suis assez inculte en matière de films historique, mais là tu as éveillé ma curiosité !

Oh oui, je l'a trouve aussi très jolie ! Wink Il fallait mettre de l'art dans une belle oeuvre, alors autant voir grand. On remarque tout de suite que l'affiche n'a rien à voir avec les autres de l'époque, je l'a trouve pour ma part assez poétique, de couleur Rouge et Jaune, rouge pour la passion, le désir, l'amour, la colère, le sang et jaune la lumière, le soleil, la richesse, le père ... Sans oublier le blanc pour la mort et la paix, je pense que la plupart des sens que j'ai énoncé se retrouvent dans Autant en emporte le vent.

Enfin pour parler du titre, son sens est instable mais pourtant bien clair , et il n'y a qu'en regardant le film qu'on comprend la définition réelle qu'il prend.

Holly-Golightly a écrit:
En conclusion : J'aime vraiment beaucoup ton avis Adeline. Tu as vraiment un oeil très critique. Bravo !

C'est la première fois qu'on me dit cela, merci beaucoup Smile. Je pense que j'ai encore un long chemin devant pour pouvoir écrire de bonnes critiques.


Dernière édition par AdelineA2 le Mar 12 Oct - 10:43, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sens-critique.skyrock.com/
tenia
Guerrier Mohican
avatar

Sexe : Masculin
Nombre de messages : 759
Age : 30
Date d'inscription : 10/10/2009

MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   Dim 10 Oct - 10:47

Ah nan, mais je comprends tout à fait ton point de vue, le film est effectivement splendide, poétique etc, mais c'est extrêmement académique, et c'est pour cela que le trouver original au niveau de la mise en scène, je trouve cela un peu fort.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cine-tv.skyblog.com
Lizlide
Admin
avatar

Sexe : Féminin
Nombre de messages : 1918
Age : 22
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 24/07/2009

MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   Jeu 23 Juin - 14:49

"Je vous aime Scarlett. En dépit de vous, de moi et de ce stupide monde qui s’écroule, je vous aime."

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sens-critique.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Autant en emporte le vent (1939)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Autant en emporte le vent (1939)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Autant en emporte le vent - Victor Fleming 1939
» Autant en emporte le vent
» Lecture de groupe « Autant en emporte le vent », semaine 1 : chapitres 1 à 7
» Lecture de groupe « Autant en emporte le vent », semaine 2 : chapitres 8 à 16
» Autant en emporte le vent

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Movie-Cinéma :: ♦ Planéte Movies :: Drame-
Sauter vers:  
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit